Le chasseur archignacois

La saison de chasse étant bien avancée, nous pouvons dresser un premier bilan. 
Grand gibier :
Sangliers : population  en légère baisse
Cervidés : population en baisse 
Chevreuils : population constante
Petit gibier :
-    lièvres : bonne concentration sur  l’ensemble du territoire
-    lapins de garenne : population stable 
-    faisans et perdrix sauvages : inexistant
Gibier migrateur : 
-    pigeons ramiers : migration d’octobre moyenne mais de nombreux oiseaux  en demeure dans le nord de la France ont rejoint notre région depuis mi-décembre. 
-    bécasses : très peu d’oiseaux jusqu’à fin novembre puis bonne fréquentation  ensuite. 


Le temps humide de cet été  ayant favorisé un excédent de nourriture et la douceur de l’automne ont retardé la migration  vers les zones d’hivernage.  

Pour éviter les dégâts aux cultures, nous implantons des « cultures à gibier » dans des zones sensibles,  à proximité des futaies, ainsi que des agrainages lors des semis. La société de chasse a également beaucoup investi cette saison pour la protection des cultures dans des postes et clôtures électriques.  Ceci semble porter ses fruits, les dégâts de sangliers et cervidés ayant fortement diminué. 
En ce qui concerne les nuisibles,  nous remercions les piégeurs agréés pour la régulation.
Nous avons bénéficié d’arrêtés préfectoraux, qui nous ont permis la destruction des blaireaux. Cette espèce bien que protégée cause par sa surpopulation d’énormes dégâts dans les cultures de maïs.


Nous avons participé pour la deuxième année consécutive à la journée départementale «  un dimanche à la chasse » qui fut une réussite. Nos invités non chasseurs ont été enchantés.
Nous vous donnons rendez-vous pour notre repas « sanglier à la broche » au mois de juillet prochain. Nous remercions l’association « Archignac en fête » ainsi que nos deux traiteurs, Christian Dubernard et Eric Dale. Sans leur aide, notre manifestation ne pourrait se réaliser. Comme chaque année nous avons participé financièrement  au Noel des enfants de la commune grâce à la recette récoltée lors de ce repas.