Les fontaines et lavoirs

LES FONTAINES

La commune d'Archignac compte sur son territoire plusieurs fontaines très anciennes. Ces fontaines avaient un rôle primordial pour la vie des hameaux; en effet, l'habitat s'est toujours situé sur les hauteurs pour bénéficier d'un meilleur ensoleillement et éviter la fraîcheur nocturne. Il fallait donc aller chercher l'eau (de la bonne eau potable) dans les fonds . Ici, vous découvrirez trois fontaines parmi les plus belles.


La fontaine de Péchaude est sans conteste très spectaculaire par le site qu'elle occupe au début d'un vallon noyé sous une arborescence très dense.Malheureusement, les arbres tombés depuis la dernière tempête l'ont endommagé.


La fontaine d'Imbès est encore bien conservée. Son environnement immédiat a été récemment dégagé par une habitante du hameau.


La fontaine d'Espérier est bâtie selon les mêmes règles "architecturales" que les fontaines de Péchaude et d'Imbès: arc roman, styles quasi identiques. On peut supposer que c'est le même concepteur qui est à l'origine de leur réalisation.

 

LES LAVOIRS


A certains endroits privilégiés, près des sources ou le long des ruisseaux, se situaient les lavoirs qui étaient les indispensables machines à laver du temps passé. Peu de lavoirs ont survécu face à l'utilisation des engins agricoles et à l'envahissement des arbres, des broussailles. 


Le lavoir d'Espérier

Le site du lavoir d'Espérier était enseveli sous une végétation dense et inextricable; il a été totalement dégagé par M. Guy Jean-Claude, habitant du bourg d'Espérier. Qu'il soit remercié pour ce travail bénévole qui a révélé un site de lavoir exceptionnel.

Le lavoir de la Ferlette